Créer un site internet
Les Amis du Vieux Sauveterre

Nouveaux poids de ville

Un grand merci au généreux donateur qui vient de nous offrir un poids que nous pensons être un poids de Toulouse. Deux jours plus tard, nous avons reçu en prêt le poids supposé de Morlaàs.

Merci d'avance à toutes les personnes qui pourraient nous renseigner sur les origines de ces poids de ville, nous publions tous les renseignements trouvés à ce jour.

Poids de Morlaàs ?

Description :

  • Diamètre : 6,5 cm ;
  • Epaisseur : 3,1 cm ;
  • Poids : 950 g ;
  • Revers lisse.

Dans son ouvrage "Les poids de ville" en Béarn, page 26, Jean Teitgen cite :

"Dans son Album (page 155) Rochesnard présente le dessin du poids de deux livres suivant :

En légende circulaire : LOVIS LII, (pour deux livres), au centre dans deux cercles, la lettre M (pour Morlaàs). R/ anépigraphe.

Pas d'indication de date d'émission.

Rochesnard signale également l'existence d'un poids identique mais de 3 livres avec l'inscription : LOUIS L III et pesant 1459 grammes. Il aurait été déposé au Musée de Pau.

Dans la publication de Taillebois (1889) reprise par Batcave en 1909, une description plus précise de ces deux poids est donnée d'après Adrien Blanchet qui a dû vraisemblablement disposer de ces deux poids pour son étude :

": II LoVIS L°, au centre un M. L'O est de forme carrée et plein. Au-dessus de l'I un petit ."

Deux livres de Morlaàs. Très épais. Même provenance que le poids précédent. 960 g.

Ces poids, si on peut les attribuer à Morlaàs, sont d'une époque incertaine, et ils paraissent se rattacher au système de Paris..."

Jean Teitgen rajoute :

"Ces poids monétiformes de Morlaàs non datés, sont certainement très rares, car à part les deux exemplaires connus à ce jour et cités ci-dessus, aucun poids n'a été signalé depuis..."

Poids de Toulouse ?

Description :

  • Diamètre : 6,5 cm ;
  • Epaisseur : 1 cm ;
  • Poids : 385 g.

Selon Jacques Labrot, ce poids pourrait être un poids d'une livre pour la cité de Toulouse (série datée de 1239). On y voit d'un côté le château narbonnais aux trois tours, palais des archevêques de Narbonne, et de l'autre coté le clocher de la basilique Saint-Sernin de Toulouse. Cette célèbre série de poids était réalisée à Toulouse, mais elle avait également cours à Narbonne de par un accord entre les deux cités, d'où la gravure d'un monument narbonnais d'un côté et d'un monument toulousain de l'autre. On lit d'ailleurs le mot "TOLOZA" du côté du chateau narbonnais, et la partie moins lisible serait sans doute : "livra de TOLOZA" ?

Voici les photos transmises par M. Labrot que nous remercions :

Toulouse, 1239, Poids monétiforme quatre livres, inv. 19362  (cliché Daniel Molinier)

Ajouter un commentaire